[Mega-tutoriel sur Google Analytics] Apprenez à contrôler les indicateurs les plus importants de votre e-commerce

L’analyse de données est essentielle pour un e-commerce. Pour être rentable et prospère, une entreprise doit savoir ce qu’il se passe sur son site web, comment sont ses clients, quel est le comportement de ses visiteurs et quels sont les produits les plus regardés.
Pour obtenir ces données gratuitement, il ne vous reste qu’à installer Google Analytics sur votre boutique en ligne.
Dans ce tutoriel, nous vous expliquerons comment l’installer (en utilisant WordPress ou non) et quelles sont les mesures que vous devez prendre en compte pour contrôler votre magasin et le comportement de vos clients.
Etes-vous prêt à tout savoir sur votre e-commerce?
Bienvenue dans Google Analytics!

Qu’est-ce que Google Analytics?

Nous allons commencer par le début…

Google Analytics, ou simplement Analytics, est l’outil d’analyse Web le plus connu et utilisé pour connaître toutes les statistiques d’un site Web. Cet outil appartient à Google, est gratuit, et si vous ne l’utilisez pas encore, vous devriez sans aucun doute commencer à le faire.

Grâce à Analytics, vous pouvez mesurer tout ce qui se passe sur votre site Web. En synthétisant au maximum, nous pourrions dire qu’Analytics permet de savoir: le nombre de visites sur un site Web, comment les clients sont arrivés sur le site, combien de temps ils restent sur le site et ce qu’ils font pendant ce temps.

En outre, pour les e-commerces, Google Analytics offre des fonctionnalités supplémentaires que nous verrons plus tard.

Désormais, nous allons entrer dans le vif du sujet.

Comment installer Google Analytics?

En plus d’être gratuit, la procédure pour installer Google Analytics est assez simple. Surtout si votre e-commerce a été créée avec WordPress.

Si ce n´est pas le cas, ne vous inquiétez pas, nous vous expliquerons aussi comment l´installer.

1. Installez Google Analytics dans WordPress avec un plugin


Nous allons commencer par l’option la moins technique possible. Quelque chose d’aussi simple que d’installer un plugin et de le configurer en quelques clics.

Si vous regardez dans le référentiel, vous trouverez des options infinies. Ce sont les plugins Analytics que nous recommandons.

A. Google Analytics Dashboard pour WordPress


Dans WordPress, nous vous recommandons d’utiliser le plugin Google Analytics Dashboard pour WordPress tant que votre propre thème ne vous permet pas d’ajouter le code de suivi.

Avant d’installer le plugin, vérifiez dans les options de votre thème et vérifiez que vous ne pouvez pas le faire manuellement.

Généralement, les thèmes de paiement ont une option pour ajouter un code à l’en-tête, donc si le vôtre l’a, il suffit d’ajouter le code d´Analytics dans cette section.

Dans le cas où vous n’avez pas cette option, vous pouvez procéder ainsi:

  1. Installez le plugin Google Analytics Dashboard pour WordPress: vous pouvez le faire en recherchant dans l’option plugins, en le mettant directement dans WordPress ou via FTP.
  2. Connectez le plugin avec Google Analytics: recherchez dans les sections du menu WordPress la section “Google Analytics” et cliquez sur “Autoriser le plugin”.
  3. Choisissez l’affichage correct: sélectionnez la propriété de votre site Web (si vous en avez plusieurs) et cliquez sur “Enregistrer les modifications”.

Penchons nous maintenant sur l’option suivante.


B. Monster Insights


C’est le plugin d´Analytics le plus téléchargé et, encore une fois, avec quelques clics, vous aurez des statistiques sur le trafic de votre site Web sans quitter pour autant le panneau de WordPress.

Il a une version payante mais, si vos projets ne sont pas trop exigeants, la version gratuite est plus que suffisante.

Pour le démarrer, vous aurez besoin du code de suivi que Google Analytics vous donnera lors de la création de la nouvelle propriété / du nouveau site Web.

Pour le télécharger et savoir comment l’installer, cliquez ici.

C. Simple Universal Google Analytics

Contrairement aux deux précédents, ce plugin n’offre pas de visualisation de données depuis le backend ou le panneau de WordPress.
Comme son nom l’indique, il vous permet de placer le code de suivi sans avoir à à le modifier.
Il est plus léger que les précédents, mais, pour voir les statistiques, vous devrez vous rendre sur le site Web de Google Analytics.
Si vous avez peur de vous perdre dans WordPress, une de ces installation pourra vous être utile:

2. Installer Google Analytics manuellement

Que votre site n’utilise pas WordPress, ou que vous vouliez le faire sans plugins, vous devez ajouter le code manuellement en suivant ces deux étapes:

  1. Copiez le code de Google Analytics: entrez dans votre panneau Google Analytics, cliquez sur “Administrateur” et ensuite la section “Informations de suivi”. Copiez le code qui apparaît dans la section “Code de suivi”.
  2. Insérez le code dans l’entête de votre site Web: vous devrez chercher le fichier “header.php” via FTP, dans le cas où votre site Web l’aurait, et ajouter tout le code entre les balises <head> et </ head>. Si vous n’avez pas ce fichier, vous devrez ajouter le code sur toutes les pages entre les mêmes étiquettes.

Si vous n’avez pas de connaissances en programmation, il vaut mieux que quelqu’un vous donne un coup de main. 😉

3. Installer Analytics dans Prestashop et d’autres CMS


Si vous voulez l’installer dans un autre CMS que WordPress (Drupal, Joomla, …) il y a aussi des plugins qui peuvent faire cette même fonction en évitant de devoir le faire manuellement.

Il se passe la même chose pour Prestashop, mais c’est encore plus facile. Il vous suffit d’installer le module officiel d´Analytics, que vous pouvez télécharger ici.

Ce add-on, en plus d’être gratuit, permet la fonctionnalité de commerce électronique amélioré, dont nous parlerons ensuite, et qui est essentielle aujourd’hui, dans tout type d’e-commerce.

4. Installez Google Analytics à partir de Google Tag Manager

Cette dernière option est la plus technique, et permet d’aller plus loin en termes d’analyse Web.
Pour l’instant, vous n’avez pas besoin de tout savoir sur l’outil. Restez avec ce qui est utilisé pour entrer dans le script de suivi Analytics, en plus de tout autre script, sans surcharger votre page.
Étapes:

A. Créer le compte

Accédez à https://tagmanager.google.com/ et créez un compte.

B. Ajouter un nouveau conteneur

Comme vous le voyez dans l’image, créez un nouveau conteneur dans votre compte.


C. Entrez dans l’en-tête de votre site Web

Comme nous l’avons vu précédemment, le code qui apparaîtra dans la fenêtre pop-up.

D. Ajouter le numéro de suivi

Créez une nouvelle propriété dans Google Analytics et copiez le numéro de suivi. Ensuite, créez une nouvelle étiquette et sélectionnez “Universal Analytics“.

Cliquez sur “Sélectionner les variables de configuration” puis sur “Nouvelle variable”. Ici, vous devez entrer le code de suivi d´Analytics que vous avez précédemment copié.

E. Amélioration du commerce électronique

Activez l’option de commerce électronique amélioré (Enhanced Ecommerce).
Il est maintenant temps de sélectionner le trigger.
Le trigger permettra d’activer l’étiquette. Dans ce cas, comme nous voulons mesurer les visites sur toutes les pages, nous sélectionnons “Toutes les pages”.

F. Prêt à commencer

Il vous suffit maintenant de publier et Analytics sera prêt à fonctionner.
Si vous allez utilisez Tag Manager que pour entrer le code d’ Analytics, cela ne vaudra pas la peine. Cependant, ce qui semble normale est que vous vouliez tracker les clics sur les boutons d’achat ou n’ importe quelle autre variable à laquelle vous pensez, et pour cela vous avez besoin de Tag Manager et créer des événements à visionner dans Analytics.
Voyons maintenant de quoi est capable ce monstre de l´analyse!

Le panneau de Google Analytics

C’est ce qui se trouve en entrant dans Google Analytics. La navigation principale se produit dans le menu sur le côté gauche de l’écran, il s’agit des sections.

1. Page d´accueil

Ici, vous aurez, en un coup d’œil, les principales statistiques de votre site web. Vous pouvez voir l’évolution des derniers jours, les visites en temps réel et les jours et les heures auxquels les visiteurs accèdent au site web grâce à un graphique.
Il s’agit de la page à laquelle vous aurez accès par défaut.
La deuxième section que vous trouverez dans le menu de gauche correspond aux options de rapports et personnalisées. En ce moment, il n’est pas nécessaire que vous vous y rendiez.

2. En temps réel

Souhaiteriez-vous savoir combien de personnes visitent votre site Web et à partir de quelles localisations à tout moment?
Voilà le site idéal.
Généralement, les gens deviennent accros à l’outil pour cette fonctionnalité-ci. Il est bon de connaître le trafic en temps réel, mais vous n’avez pas besoin de le regarder toutes les 20 minutes 🙂
Vous pouvez également voir ici, si vous les avez configurés, les événements créés dans Tag Manager.

3. Audience

L’onglet de Présentation vous propose les statistiques de base de votre site Web:

  • Utilisateurs
  • Sessions
  • Pages par session
  • Taux de rebond
  • Durée moyenne de la session

Avec cela, vous devriez vous faire une idée de comment se porte votre e-commerce en termes de trafic, mais vous avez également en mains des statistiques de toutes sortes sur votre audience type:

  • Données démographiques
  • Intérêts
  • Appareils à partir desquels ils visitent votre site Web
  • Etc.

Si vous lisez notre article sur l’acheteur type et que vous l’avez défini, vous pouvez en profiter pour comparer ce profil avec le profil de votre visiteur.

4. Acquisition

Dédiez un certain temps à cette partie, parce qu’elle cache des informations d’une très grande valeur.
Ce que vous verrez ici, sera, en détails, d’où vient le trafic de votre site web.
Vous verrez globalement quelque chose de ce type.

Dans ce camembert, chaque couleur représente une source d’origine du trafic d’un e-commerce.

  • Organic Search: ce sont les visites qui sont arrivées sur le site web après avoir fait une recherche Google.
  • Direct: ce trafic représente les visiteurs qui sont directement entrés sur le site web en tapant le nom du domaine dans le navigateur. Bien que Google Analytics ait une autre source de trafic.
  • Social: il s’agit du pourcentage de visiteurs de la page web qui proviennent des réseaux sociaux.
  • Referral: il s´agit des visiteurs provenant d’autres pages web, sur lesquelles un lien les a conduit à votre site web.
  • Email: si vous avez mis en place une stratégie d’email-marketing, vous verrez ici les résultats.

Si Google Analytics nous donnait seulement cette information, il serait déjà d’une grande aide, mais il va beaucoup plus loin. Si vous cliquez sur Tout le trafic / Source du milieu, vous verrez ces mêmes sources de façon décomposées.
Voulez-vous savoir quelle résonance avez-vous sur les réseaux sociaux?
Avec cet écran, et tant que vous avez le e-commerce amélioré, vous le verrez.

Regardez ce cas là, Instagram est le réseau social qui a généré le plus de ventes.
C’est une information importante pour prendre des décisions, n’est-ce-pas?

5. Le comportement

Une autre élément clé dans Analytics, l’analyse du comportement des visiteurs sur votre site Web.
Il informe sur les pages les plus visitées, celles au travers desquelles l’utilisateur passe généralement le plus de temps ou celles à travers lesquelles il quitte le site web.
Tout le flux de navigation peut être vu en cliquant sur “flux de comportement”. Avec un graphique de flèches et de couleurs, nous verrons comment l’utilisateur agit sur chaque page. En rouge les sorties et en vert le flux vers d’autres URL.
Cette section est essentielle pour détecter les points de fuite (les URL que les utilisateurs quittent habituellement).
Une fois que nous avons identifié ces pages, nous pouvons les travailler en y insérant de nouveaux appels à l’action, du contenu connexe ou toute autre stratégie pour stimuler la navigation.

6. Les conversions et les objectifs

Que vous ayez un magasin en ligne ou non, configurez correctement les objectifs de votre page est essentiel.
Les enjeux sont importants:

  • Analyse de l’entonnoir: après la configuration, vous serez en mesure de vérifier où vous subissez des abandons de panier.
  • Attributions: à quelle source pouvons-nous attribuer une vente? Il est rare qu’au premier impact, nous obtenions la conversion. Dans ce panneau, nous pouvons voir quelles sont les combinaisons de sources qui fonctionnent le mieux.
  • La performance du produit: quels sont les produits les plus vendus, le prix moyen, le taux de remboursement … en bref, toutes les informations sur votre e-commerce en un coup d’œil.

Dans l’image vous pouvez voir les attributions, l’origine des conversions.

L’idéal est que l’information se présente toujours d’une manière très visuelle afin qu’un regard soit suffisant pour attirer l’attention du visiteur.
Regardez cet exemple:

Imaginez que vous souhaitiez lancer une campagne, mais vous avez des doutes sur où le faire:

  • SEO
  • Réseaux sociaux.
  • Email marketing
  • Etc.

Avec cet écran, vous avez un historique de ce qui a le mieux fonctionné jusqu’à présent.

Quelles statistiques sont fondamentales dans Google Analytics? Résumé

Si vous avez été submergé par la quantité d’informations reçue lors de la section précédente, ne vous inquiétez pas. Ici, nous faisons un résumé avec les points basiques que vous devriez mesurer.
N’oubliez pas que cet outil d’analyse offre des centaines de statistiques et de données, mais toutes ne sont pas aussi importantes.
Nous avons déjà parlé des métriques de vanité, qui sont celles qui “habillent beaucoup mais protègent peu”.
Vous devez vous concentrer sur les mesures qui détermineront véritablement le succès ou l’échec de votre entreprise. Voici ces mesures:

  1. Les conversions d’objectifs: les conversions (que vous pouvez configurer grâce à ce tutoriel) sont les plus importantes. Vous devez savoir combien de ventes vous faites et quel pourcentage de personnes achètent dans votre magasin. De plus, avec Google Analytics, vous pourrez suivre l‘entonnoir des ventes et savoir à travers quelles pages vous obtenez le plus d’achats.
  2. Les sources de trafic: d’où viennent vos visites? Les réseaux sociaux fonctionnent-ils? La bannière que vous payez sur une autre page Web est-elle utile? Vous pouvez savoir dans cette section. Vous saurez combien de visites vous recevez sur chaque source (réseaux sociaux, publicité en ligne, autres sites Web …) et vous pouvez voir quel est le taux de conversion sur chacune d’entre elles. Ces données sont essentielles pour étudier la rentabilité de la publicité et des médias sociaux.
  3. Le taux de rebond: si un visiteur entre dans une boutique en ligne et la quitte sans visiter aucune autre page, c’est un mauvais signe. Et c’est ce qu’on appelle le taux de rebond. Utiliser un moteur de recherche interne tel que Doofinder, vous permet de maintenir ce taux de rebond à un pourcentage très bas.
  4. Les informations démographiques: découvrez l’emplacement exact des visites et quelles sont les villes qui achètent le plus dans votre boutique en ligne. Cela pourrait vous aider, par exemple, à découvrir quelles sont les villes au plus grand potentiel pour ouvrir un magasin physique à l’avenir.
  5. Les pages de sortie: grâce à l’onglet “Comportement”, vous pourrez voir les pages de votre e-commerce que la plupart des visiteurs quittent. Cela vous aidera à savoir quelles sections du magasin sont à améliorer et ce qu’il manque dans ces sections.

N’essayez pas de tout mesurer dès le début. Comme vous l’avez vu, Analytics propose de mesurer un très grand nombre de données et vous passeriez des milliers d’heures à essayer de tout contrôler.
Concentrez-vous sur ce qui est important et vous ajouterez des métriques selon vos besoins.

Les clés d’une bonne utilisation de Google Analytics

Comme nous l’avons vu dans l’article sur l’analyse Web, le potentiel de l’outil ne réside pas dans la quantité de données qu’il offre, mais dans l’information qui se cache derrière ces données.
C’est un outil qui offre des données objectives à 100%, mais sans pour autant vous donner les solutions et quels sont les problèmes ou les opportunités qui se cachent derrière chaque donnée.
Un bon analyste est capable de prendre ces données et d’en extraire l’origine. C’est en quoi consiste votre travail avec Analytics, et c’est cette vraie connaissance qui guide un e-commerce vers le succès, profitez-en.
Vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas mesurer dans votre boutique en ligne, et encore moins étant donné que vous pouvez le faire gratuitement avec Google Analytics. Vous perdriez des clients, de l’argent et du temps. Et ce n’est pas ce que vous désirez, n’est-ce pas?
Profitez de Google Analytics et consommez-le avec modération. Mais utilisez au maximum son potentiel pour votre e-commerce!

We use cookies to improve your experience. By continuing
on the page you are accepting its use. Read more.

OK