Dwell time et pogo sticking en SEO] Qu’est-ce que c’est et comment éviter que cela nuise à votre positionnement

Les termes dwell time et pogo sticking vous disent quelque chose ? 

Si vous êtes dans une démarche d’amélioration du positionnement de votre site, vous avez certainement dû croiser ces expressions bizarres que vous ne comprenez peut-être pas complètement.

Dans cet article, nous allons vous expliquer en détail en quoi cela consiste. 

Mais avant tout, gardez en tête que ce sont des concepts très importants si vous voulez que votre boutique gagne des positions sur la page de résultats de Google.

En effet, le célèbre algorithme de Google prend en compte ces deux valeurs pour savoir si un résultat en particulier a aidé ou non un utilisateur. 

Vous voulez savoir quel est l’impact du dwell time et du pogo sticking sur le SEO de votre site ?

Continuez à lire parce que cela peut vous intéresser.😉 

👉 Qu’est-ce que le dwell time et le logo sticking en SEO ?

N’est-ce pas la même chose ?

Bien sûr que non, mais ils vont ensemble et tous deux vont avoir une répercussion sur le positionnement de Google.

Voyons cela en détail.

✅ 1. Le dwell time 

Commençons par la définition de dwell time. Dwell signifie en anglais habiter. Cela pourrait se traduite par le temps que l’utilisateur reste sur le site.

Le dwell time est une valeur qui fait référence au temps qui s’écoule entre le moment où un utilisateur accède à un site internet et celui où il revient sur la page de résultats du moteur de recherche.

Voici un exemple pour y voir plus clair.

Admettons qu’une personne recherche sur Google « déodorant sans aluminium » parce qu’il cherche des informations de plusieurs marques de ce produit. Ce qu’il obtient est une liste de résultats comme celle-ci.

dwell-time-y-pogosticking-seo

Ensuite, il cliquera sur le résultat qui attire le plus son attention ou qui, à son avis, répond le mieux à sa question.

Imaginons qu’il clique sur le premier résultat, il jette rapidement un œil à la page en question mais s’aperçoit que ce n’est pas ce qu’il recherche. Il revient alors rapidement en arrière, sur la page des résultats.

Son dwell time ou le temps qu’il a passé sur la page est alors de 5 secondes. 

Comme vous l’avez certainement compris, plus la personne passe du temps sur la page, mieux cela sera pour Google, qui comprendra que le contenu de la page est intéressant et pertinent pour l’utilisateur car il a pris du temps pour le lire.

Par conséquent, il la positionnera mieux. 

Remarque : même si cela peut sembler similaire, ne confondez pas le dwell time avec le taux de rebond. Le pourcentage de rebond compte les utilisateurs qui quittent la page sans y avoir effectué un seul clic et n’indique pas vraiment si la personne a été ou non satisfaite de l’information qu’elle y a trouvé.

Au contraire, le dwell time va nous en dire beaucoup plus sur la qualité de l’expérience de l’utilisateur. Si une personne reste 5 minutes sur une page au lieu de 5 secondes, cela signifie qu’elle a trouvé ce qu’elle cherchait.

✅ 2. Le pogo sticking

Le pogo sticking, c’est lorsque l’utilisateur consulte plusieurs sites différents de la page de résultats de Google. 

À titre indicatif, le pogo est une danse qui consiste à sauter. C’est donc logique car l’utilisateur saute d’une page à l’autre jusqu’à ce qu’il trouve le contenu qui l’intéresse.

Revenons à l’exemple précédent. 

L’utilisateur a quitté la première page parce qu’il n’a pas trouvé ce dont il avait besoin. 

Que fait-il ?

Il clique donc sur le deuxième résultat. La page met du temps à se charger, alors il revient encore en arrière aux résultats de la recherche. Il essaie la troisième, mais ne trouve pas non plus ce qu’il voulait. Il clique à nouveau sur le bouton « précédent ».

Voilà en quoi consiste « faire du pogo sticking ».

Chaque mot-clé a un pourcentage moyen de pogos. Autrement dit, il est normal que pour une recherche en particulier, un utilisateur saute plus ou moins d’un résultat à un autre. 

Le problème se présente lorsque le pogo sticking de votre page est plus élevé que la normale, car Google comprend que vous n’offrez pas aux utilisateurs ce qu’ils recherchent

C’est ce qui nous amène au sujet suivant. 

👉 Comment faire pour que cela ne nuise pas à mon positionnement ? (Conseils pour éviter le pogo sticking et améliorer le dwell time)

Qu’est-ce qui fait qu’un utilisateur reste sur votre site et ne saute pas rapidement à un autre ?

Une bonneexpérience utilisateur. 

Si vous faites en sorte qu’elle soit bonne, vous éviterez le pogo sticking de votre boutique et vous améliorerez le dwell time. Et pour ce faire, nous avons rassemblé quelques conseils pour vous. 😉

✅ 1. Créez du contenu de qualité qui réponde à l’intention de recherche de l’utilisateur

Pensez-y. 

Plus le contenu que vous proposez est de qualité, plus il est possible que l’utilisateur reste sur votre page pour le lire. Mais il ne suffit pas que le contenu soit bien travaillé, il doit aussi être pertinent.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Que le contenu doit répondre à la recherche de l’utilisateur pour chaque mot-clé.

Mais, comment va-t-on connaître quelle est l’intention de recherche de l’utilisateur ?

Simple.

Il suffit de saisir le mot-clé en incognito sur Google.

Par exemple, « tentes de camping imperméables », et observer ce qu’affiche la page de résultats. Google affichera en premier les contenus qui répondront le mieux à la recherche des utilisateurs pour ce mot-clé.

Nous ne voulons pas dire par là qu’il suffit de répondre à l’intention de recherche pour être bien positionné, mais que si vous n’y répondez pas, vous serez difficilement classé.

dwell-time-pogo-sticking-seo

Qu’est-ce que l’on voit sur cette page ?

D’un simple coup d’œil, on peut comprendre que les gens s’attendent à trouver des articles comparatifs de tentes de camping imperméables. Par conséquent, pour ce mot-clé en particulier, vous devrez créer un article qui compare les modèles de tentes de camping imperméables.

✅ 2. Accordez de l’importance à la vitesse de chargement

La patience se fait rare dans l’univers numérique.

Si votre page met du temps à charger, l’utilisateur s’en ira plus tôt que prévu, ce qui se traduira par :

  • Moins de dwell time.
  • Plus de pogo sticking.

Et par conséquent, un positionnement moins bon. Parce que si l’expérience utilisateur n’a pas été bonne, Google ne sera pas satisfait lui non plus.

Et ce n’est pas ce que l’on recherche, n’est-ce pas ?

Voilà pourquoi mieux vaut faire tout votre possible pour que votre page soit rapide. 

Si vous ne savez pas comment faire, voici un article dans lequel nous vous expliquons comment améliorer la vitesse de chargement de votre site.

✅ 3. Attention aux pages erreur 404

Lorsque la page à laquelle vous voulez accéder n’est pas disponible ou n’existe pas, vous tombez sur une erreur 404.

Et qu’est-ce que vous faites ?

Vous faites demi-tour. Vous revenez sur la page de résultats, ce qui, comme nous l’avons vu, entraîne une évaluation négative de Google.

Mais pas de panique ! 

Nous avons un article qui vous explique en profondeur comment détecter ces erreurs et les utiliser à votre avantage.

Une bonne idée serait de personnaliser cette page en y incorporant un lien vers votre page d’accueil. De cette façon, vous ferez en sorte que l’utilisateur reste sur votre site et continue à y naviguer. 

✅ 4. Procurez-vous un moteur de recherche intelligent comme Doofinder

Une fois que l’utilisateur aura cliqué sur votre page, il sera plus probable qu’il reste plus longtemps sur votre boutique si vous disposez d’un moteur de recherche qui lui propose un contenu pertinent. 

De nombreuses boutiques en ligne qui utilisent notre moteur de recherche ont confirmé que la durée moyenne de la session avait augmenté grâce à Doofinder. Autrement dit, après avoir installé Doofinder, les personnes restaient plus longtemps sur le site.

Concrètement, Tauton (une marque de produits de camping) a fait augmenter le temps de permanence de 22 %. Vous pouvez en lire plus sur ce sujet ici.

Et c’est parce que le moteur de recherche améliore l’expérience utilisateur.

Comment ?

  • Résultats personnalisés : qui varient en fonction du comportement de chaque utilisateur et qui lui apportent de la valeur.
  • Suggestions de produits : qui affichent des produits associés qui feront que la personne restera naviguer sur la page.

Tout cela, entre autres fonctionnalités.

Mais si vous voulez en avoir le cœur net, n’oubliez pas que vous pouvez l’essayer gratuitement pendant 30 jours.

✅ 5. Ne négligez pas la navigabilité web

La navigabilité n’est autre que la facilité avec laquelle un utilisateur va se déplacer sur votre site.

Plus votre page sera navigable, plus il y restera longtemps car il s’y déplacera confortablement. Et par conséquent, le dwell time s’améliorera. 

Pour que la navigabilité soit bonne, vous devez prendre en compte certains aspects comme :

  • L’architecture web : votre page doit avoir une hiérarchie adaptée afin que l’utilisateur puisse s’y déplacer d’une façon intuitive et fluide.
  • Un design adapté : cela aidera la personne à se promener sur votre site comme si vous le guidiez dans une jolie rue pleine de vitrines.

Plus il sera facile de naviguer sur votre site, plus l’utilisateur pourra interagir facilement sur la page (et meilleure sera l’utilisabilité du site).

L’union de tous ces aspects favorisera une bonne expérience utilisateur. 

👉 En résumé : augmentez votre « dwell » et diminuez le « pogo »

Proposez des contenus pertinents qui répondent à l’intention de recherche de l’utilisateur, assurez-vous que votre site est rapide et que la navigation soit simple et intuitive.

Pour synthétiser, ce que l’on veut dire c’est que vous devez faire en sorte que l’expérience utilisateur soit positive. Parce qu’en définitive, c’est ce que Google va évaluer par-dessus tout.

Les utilisateurs satisfaits sont essentiels pour que le dwell time et le pogo sticking n’aient pas une répercussion négative sur le SEO. 

Et vous, vous avez bien pris note de ces conseils ? 

Nous espérons que vous les mettrez en pratique et qu’à l’avenir ils vous seront utiles pour faire apparaître votre site dans les premières positions de Google. Alors, au travail !

Évitez le pogo et améliorez le dwell ! 😉