Comment doit être le devis d’un magasin en ligne et ce qu’il doit contenir

L’autre jour, une amie m’envoie le Whatsapp suivant:
– « Salut, Cova, est-ce que tu peux jeter un coup d’œil à ce devis que je viens de recevoir pour ouvrir un magasin en ligne ?” 
Elle m’envoya le PDF qu’elle avait reçu d’une agence et j’en restai quelque peu bouche bée. Le budget était extrêmement simple, juste deux lignes : 

  • Design magasin en ligne: 2.600€
  • Création magasin en ligne: 2.600€

Pas une ligne de plus, ni même un seul commentaire, juste un numéro de compte bancaire pour faire un virement de 50% du montant. 
Établir un devis n’est pas chose facile, surtout si vous venez à peine de commencer, mais réaliser quelque chose d’un peu plus élaboré et ventilé, n’importe qui pourrait le faire.
Une fois que vous avez étudié comment faire un business plan pour e-commerce, voici le moment de parler d’argent. 

Combien coûte la création d’un e-commerce ? Que doit contenir un devis professionnel? 

Il y a deux types de personnes qui se posent cette question: 

  1. Les créateurs, les responsables de la mise en place et les développeurs web qui sont en train de commencer et qui ne savent pas très bien comment établir un devis. 
  2. Les clients qui cherchent un expert pour leur faire un devis dans le but de créer leur magasin. 

Dans les deux cas, cela vous sera utile. Voici les points que vous devez inclure si vous êtes en train de faire un devis pour un e-commerce et sur lesquels vous devez être informé si vous êtes client.

Quelle plateforme va-t-on utiliser (CMS) ?

Le choix du CMS (content management system) est une des premières décisions à prendre.

Le devis doit toujours indiquer quel CMS sera utilisé et la raison de ce choix.

Remarque aux créateurs: il est vrai que vous pouvez être spécialiste en PrestaShop ou en WooCommerce, mais si pour le client le meilleur choix est Magento, il serait malvenu de créer son site web en WordPress  juste parce vous vous sentez plus à l’aise avec ce programme.  
Si vous êtes un client à la recherche d’un devis et que vous ne savez pas très bien quel CMS s’adapte le mieux à vos besoins, lisez ce post. Il suffit juste d’avoir une idée approximative de toutes les options pour ne pas avoir de mauvaises surprises. 
Une autre possibilité, beaucoup plus onéreuse, est un développement sur mesure. 
L’avantage d’un CMS est qu’il n’est pas nécessaire d’écrire tout le code depuis le début (par conséquent, vous gagnez du temps et de l’argent) mais ce n’est pas toujours possible. Avant de choisir un site web sur mesure, assurez-vous qu’il n’est pas possible de le faire avec un CMS.

NB: ce n’est pas le prix qui rend plus ou moins cher un site web

Si vous payez moins de 1.000€  et que le site ne vous crée que des problèmes, cette solution vous revient cher. Cependant, vous pouvez payer 10 fois plus et que, sur le long terme, elle soit vraiment économique.

Quelles fonctionnalités comprend le devis ? 

Si vous vous chargez du développement web, vous devriez déterminer à l’avance les restrictions du site ; cela vous permettra d’éviter beaucoup de mauvaises surprises. 
En tant que clients, nous avons tendance à vouloir ajouter des options et des fonctionnalités au fur et à mesure que l’élaboration du brouillon avance, sans vérifier si elles sont comprises ou pas dans le devis.
Le travail ainsi que les réunions préalables serviront pour que les deux parties arrivent à un accord sur ce qui est compris dans le service et ce qui ne l’est pas. Tout ce qui vient s’ajouter après la signature du contrat devra faire l’objet d’un devis à part.
Prenez vos précautions et ajoutez ce qui suit à la fin de tous vos devis:

« Toute fonctionnalité qui n’est pas reflétée dans le présent devis, ne pourra être incluse »

Si vous êtes un client, travaillez consciencieusement à la préparation du site, définissez les fonctionnalités et informez-en clairement le programmateur.
Le problème le plus fréquent est l’incapacité du client à faire savoir avec précision ce dont il a besoin. Beaucoup de professionnels, tout en sachant ce qu’ils devront faire ou pas, prévoient dans le devis une quantité d’heures pour les changements non prévus. De cette manière, le client peut demander des modifications, mais dans une certaine mesure.
L’honnêteté et la confiance mutuelle est le facteur clé.

1. Nombre de pages à inclure: ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas.

Un magasin en ligne comprend habituellement au moins les pages suivantes : 

  • Accueil.
  • Qui sommes-nous ?
  • Magasin.
  • Fiche de produit.
  • Textes légaux: avis légal, politique de privacité, cookies et termes et conditions du magasin.

Il est également fréquent d’inclure un numéro déterminé de “pages internes” que choisira le client : catégories, blog, services…

Le devis doit refléter les pages qui seront créées.

Encore une fois, tout élément ajouté devra faire l’objet d’un devis et sera facturé à part, à moins que l’on soit en train d’utiliser le dit forfait  d’heures.

2. Design et maquettes: parce que c’est beaucoup plus qu’une palette de couleurs

Dans le devis assez succinct, voire très pauvre, qu’a reçu mon amie, une partie était dédiée au design. Lors de la création d’un magasin en ligne professionnel, il n’est pas rare que le devis soit divisé en design et programmation.
Cependant, si vous utilisez un CMS avec un écran, ce ne sera pas le cas.
Le créateur doit clairement faire savoir au client que le design doit s’adapter à un thème ou à un template en particulier. Un site web n’est pas une toile blanche sur laquelle il s’agit de reproduire n’importe quelle idée.
Beaucoup de professionnels travaillent avec des maquettistes visuels tels qu’Elementor ou Thrive Architect et, le cas échéant, cela doit être reflété dans le devis.
Le créateur devra proposer au client plusieurs maquettes pour que ce dernier fasse son choix. S’il y aura un framework en particulier, comme Genesis ou GeneratePress, celui-ci devra également être inclus.
Absolument tout doit être détaillé et expliqué dans le devis du e-commerce, même le child theme, si cela s’avère nécessaire.
N.B.: de nos jours, plus aucun développeur n’oserait concevoir un site qui ne soit pas responsive, c’est-à-dire qui ne s’adapte pas au format mobile. Cependant, en tant que client, assurez-vous que c’est bien le cas.

3. Hébergement et domaine: qui est-ce qui enregistre votre “maison” et votre nom

L’achat du domaine et de l’hébergement est-il compris dans le devis ? A quel prix?
La majorité des clients qui demandent un devis pour un magasin en ligne ne savent pas trop les étapes à suivre. Dès lors, plusieurs options se présentent pour le développeur:

  • Se charger de la gestion intégrale: bien que ce ne soit pas la meilleure chose à faire, la plupart des développeurs finissent par le faire par commodité et pour s’assurer que le client ne fasse pas une fausse manœuvre.
  • Conseiller quel domaine et quel hébergement acheter: le responsable de la création de la boutique en ligne recommande au client un hébergeur et un enregistreur. Celui-ci doit indiquer au client comment procéder, mais ne le fait pas à sa place.  

Quoi qu’il en soit, afin de pouvoir calculer le prix et faire le devis, tout cela doit être mentionné.

4. Méthodes de paiement: comment les clients vont-ils vous payer ?

S’il y a quelque chose qui doit être détaillé, c’est bien la passerelle de paiement qui sera installée sur le site web. Le devis devra refléter la configuration des moyens de paiement inclus, tout en tenant compte des besoins du client.
Est-il nécessaire d’avoir un TPV virtuel ?
La gestion avec la banque doit être à la charge du client, mais ses lacunes techniques peuvent compliquer les choses et ralentir le travail.

Si vous êtes client, tenez-en compte lorsque vous êtes sur le point de signer le contrat avec le développeur.

5. WPO (Web Performance Optimization): la rapidité avant tout

Le devis doit indiquer les actions d’optimisation de la boutique qui seront réalisées. Par exemple, si vous êtes un professionnel WordPress et que vous utilisez un plugin de paiement de caché, vous voudrez sûrement le faire savoir au client pour qu’il en tienne compte.
Si vous êtes un client, demandez si le travail comprend les tâches d’optimisation de la vitesse de chargement du magasin:

Vous pourriez même demander une ponctuation spécifique dans Page Speed pour ne pas avoir de surprise et vous retrouver avec un site web lent offrant ainsi une mauvaise expérience d’utilisateur.

6. Textes: parce que les mots font vendre

Le travail de rédaction et/ou de copywriting est un des plus importants dans un e-commerce. Celui-ci doit faire l’objet d’un devis et être préparé à part.
Si c’est une agence qui s’en charge, il n’y aura pas de problème puisque bien souvent elles ont des copywriters au sein de leurs équipes. Si ce n’est pas cas et que le développeur ne peut pas s’en occuper, ce dernier contactera assurément des tiers pour offrir la rédaction des textes au client.

7. SEO: n’oubliez jamais votre “ami” Google

Dans la planification de la stratégie de captation de trafic qui doit se faire avant de monter une boutique en ligne, le trafic organique doit disposer d’un espace privilégié.  
Tous les développeurs ne tiennent pas compte de l’optimisation SEO de l’e-commerce et commettent des erreurs qui finissent par être une barrière presque insurmontable.
Voici quelques-unes des erreurs les plus fréquentes:

  • Cannibalisations.
  • Contenu dupliqué.
  • Absence d’en-têtes.
  • Métadescriptions sans optimiser.
  • Images très lourdes.
  • Url peu sympathique

Un bon devis comprend une partie pour le travail SEO parfaitement ventilée. C’est une discipline encore inconnue pour la plupart d’où l’importance de l’expliquer d’une manière simple.
Vous souhaitez comprendre une fois pour toutes les idées basiques de SEO pour e-commerce? Alors lisez cela.

8. Analytique web: l’importance de (bien) mesurer

Le client final voudra savoir ce qu’il se passe sur son site web: combien de personnes le visitent, combien de temps et d’où proviennent les visiteurs.
C’est Google Analytics qui est habituellement utilisé pour mesurer ces métriques, entre autres. Rien de bien compliqué jusque-là. Cependant, la configuration d’Analytics doit-elle être comprise dans le devis ?
L’option commerce électronique amélioré de Google Analytics est une vraie merveille, mais il faudra compter sur un travail extra de configuration. Idem pour Google Tag Manager.
Toutes les actions d’analytique à réaliser doivent être mentionnées dans le devis.

Conclusion: il est toujours plus avantageux de travailler avec un devis ventilé.

Si l’agence avait envoyé à mon amie un devis détaillé et bien expliqué, elle ne m’aurait probablement pas écrit. Elle aurait pu voir elle-même ce qu’elle allait recevoir en échange de son argent et quels allaient être ses droits sur le travail qui serait réalisé.

Un devis ventilé contribue à la conversion de votre e-commerce.

Il permet à l’utilisateur d’ajouter ou de supprimer des parties, telles que le SEO ou les textes, pour s’ajuster à la quantité qui va être dépensée.
Voilà, maintenant vous savez…Si vous allez faire un devis, ne lésinez pas sur les détails. Si c’est vous, par contre, qui en demandez un, exigez le droit de savoir où va aller votre argent.
Accordez au devis d’un e-commerce l’importance qu’il mérite (peu importe de quel côté de l’échiquier vous vous trouvez).