Magasin physique vs magasin on-line : avantages et inconvénients


SOMMAIRE


Vous stagnez car vous hésitez entre ouvrir un magasin on-line ou un magasin physique ? Vous n’osez pas ouvrir la version virtuelle de votre commerce local ? 

Chez Doofinder, nous voulons vous aider à prendre la meilleure décision. Pour cela, nous vous offrons aujourd’hui une analyse des avantages et des inconvénients des deux modèles.

Si vous voulez ouvrir votre commerce en étant sûr d’avoir fait le bon choix, continuez de lire.

Avantages des sites web marchands on-line face aux magasins physiques

On dit généralement que les chiffres parlent d’eux-mêmes. Si nous nous basons uniquement sur ce concept, nous pourrions dire que les sites web marchands ont gagné par KO sur les boutiques réelles. Selon un rapport de l’entreprise RetailMeNot, les ventes sur internet sont en plein essor. Si en Europe, l’augmentation atteint quasiment 20 %, selon la Commission nationale des marchés et de la concurrence, l’Espagne a dépassé ces chiffres.

Et cette tendance n’a cessé de prendre de l’ampleur depuis la crise du COVID-19.

Pour vous donner une idée, en 2020, le marché mondial du e-commerce a dépassé les 4 milliards de dollars.

Captura de pantalla de 2022 09 29 15 59 38

Et comme vous le voyez sur le graphique, on prévoit que d’ici 2025, il atteindra les 7,39 milliards de dollars.

Voulez-vous connaître le pourquoi de ces chiffres ? Nous vous en donnons les raisons.

1.Vous vous ouvrez sur le monde.

Un des principaux atouts d’avoir un site web marchand réside dans le fait que vous allez au-delà des barrières physiques. Vous ne dépendez plus du nombre de gens qui passent devant votre boutique ou du nombre de publicités que vous avez insérées dans les boîtes-aux-lettres. Sur internet, vous pouvez vendre dans le monde entier.

2.Nouveaux clients

Vous n’êtes jamais parti en voyage et avez souhaité que cette boutique géniale se trouve également dans votre ville ? Avec un commerce local, vous ne captez que les clients qui se rendent dans votre boutique. Sur internet, peu importe où se trouve le client, la seule chose réellement importante est la qualité de votre produit.

3.Nouvelles options de vente

Le Dropshipping est une option attrayante aussi bien pour quelqu’un qui ouvre sa boutique que pour celui qui détient déjà une affaire. Si vous avez votre propre boutique, cela vous permet de commercialiser de nouvelles lignes de produits et de diversifier vos sources de revenus sans avoir à réaliser un gros investissement. Tout réside dans la recherche du bon fournisseur.

4.Coûts plus réduits

Aucun doute, les coûts pour ouvrir une boutique on-line sont beaucoup moins importants que si vous décidiez d’ouvrir un commerce local.

Lorsque vous lancez un commerce physique, vous devez faire face à l’investissement dans le local lui-même (qui variera selon si vous l’achetez ou le louez), la licence, le mobilier, les panneaux et la décoration intérieure… Et bien évidemment, d’autres dépenses quotidiennes telles que les factures d’électricité.

À l’inverse, ouvrir et gérer un e-commerce est bien plus simple. Dans ce cas, les dépenses que vous devrez prendre en compte sont :

  • L’hébergement ou le serveur : c’est-à-dire l’endroit où la page web de votre boutique sera hébergée. Lorsqu’un internaute consulte votre site, son navigateur se connecte avec l’hébergeur et le « télécharge ». Qu’est-ce que cela signifie ? Eh bien, cela veut dire qu’un hébergeur bon marché ou de mauvaise qualité peut vous causer quelques désagréments (lenteur du chargement, mauvaise expérience de l’internaute, site web qui tombe régulièrement en panne…) et affecter vos ventes. À titre de référence, un bon hébergeur peut coûter 50 € ou plus par mois. Pour plus de détails, vous trouverez une publication dans laquelle nous vous expliquons comment choisir unhébergeur pour votre e-commerce.
  • Le domaine : c’est-à-dire l’adresse web de votre boutique. Par exemple, notre domaine est «www.doofinder.com». Le coût de location d’un domaine est dérisoire (comptez en moyenne entre 5 et 12 € par an). De plus, la majorité des hébergeurs aujourd’hui vous offrent un domaine si vous souscrivez à l’un de leurs abonnements.
  • Le CMS : peut-être que « CMS » ne vous parle pas… Mais si l’on vous dit WooCommerce, PrestaShop, Shopify ou Magento, ça vous dit quelque chose, n’est-ce pas ? Le CMS est tout simplement le logiciel avec lequel vous concevez et gérez votre page. Si vous ne savez pas lequel choisir, vous trouverez dans cette publicationun comparatif des plus utilisés. Ou si vous préférez faire dans l’originalité (et réduire les coûts), vous avez également cesCMS Open Source totalement gratuits.
  • Le modèle ou thème : le modèle s’installe dans le CMS et sert pour configurer l’aspect visuel de la boutique. Autrement dit, pour la rendre « jolie ». Cela revient à peindre et à décorer une boutique physique (mais en bien moins cher). Il existe des modèles spécifiques pour PrestaShop, Shopify, WooCommerce…
  • Les plugins : les plugins sont une sorte de « mini programmes » qui s’installent dans votre CMS et qui vous permettent d’ajouter des fonctions supplémentaires. Il en existe de toutes sortes : des plugins de mentions légales et de cookies (indispensables pour que votre e-commerce soit en règle) jusqu’à certains qui permettent de créer des bons de réduction, d’activer des options de vente croisée, d’améliorer la vitesse de chargement ou même d’installer un moteur de recherche interne avancé. Attention, au sens strict du terme, « plugin » ne s’utilise que pour WooCommerce. Selon le CMS que vous utilisez, ces mini programmes s’appelleront extensions(Magento), applications (Shopify) ou modules(PrestaShop).
  • Les passerelles de paiement : certaines passerelles comme Paypal ou Stripe prennent une petite commission sur chaque vente, alors que d’autres comme TPV virtual vous imposent des frais (tout aussi bas) si vous ne dépassez pas un volume déterminé de ventes mensuelles.

De même, si vous ouvrez un e-commerce avec un stock, vous devrez investir dans un entrepôt pour stocker votre marchandise dès que vous aurez développé votre activité (cela ne vous concerne pas si vous optez pour le dropshipping).

Malgré ces éléments, si vous faites le calcul, vous verrez que les coûts sont infiniment moins élevés qu’avec une boutique physique. Cela signifie que les risques, eux aussi, sont beaucoup moins importants. 😉

5.Pas d’horaires

C’est en cela que réside l’un des grands atouts du e-commerce par rapport aux magasins physiques. Pas de jours fériés ni d’horaires, votre boutique est accessible 365 jours par an, 24 heures sur 24.

6. Vous servez plusieurs clients à la fois (vous vous démultipliez)

Avec une boutique physique, vous ne pouvez servir qu’un client à la fois (à moins d’engager du personnel pour ouvrir plusieurs caisses en même temps).

À l’heure de pointe ou en période de forte demande comme les soldes, cela signifie qu’un client devra peut-être attendre un long moment pour effectuer ses achats.

Mais ce n’est pas le cas dans un e-commerce.

En achetant en ligne, le client doit simplement mettre dans son panier le produit de son choix, finaliser la commande et attendre l’arrivée de son colis. Et peu importe si, à ce moment précis, 10 ou 20 personnes passent commande en même temps car cela ne l’affectera pas du tout.

Fini les files interminables. 😉

7. L’automatisation

Avec le e-commerce, vous pouvez mettre en marche différentes stratégies demarketing automatisé pour encourager la conversion.

Par exemple :

  • Sur la fiche produit, vous proposez au client d’autres produits complémentaires (cross selling) ou d’une gamme supérieure (up selling). C’est ce que l’on appelle une vente croisée. 
  • Vous élaborez une série d’e-mails envoyés automatiquement à tous vos nouveaux abonnés, pour les convertir en clients dès que possible.
  • Vous appliquez une stratégie de prix dynamiques afin de réaliser continuellement la plus grande marge possible.

Et encore, vous n’avez pas tout vu.

8. Un marketing ultra-ciblé = une conversion élevée

Vendre en ligne vous permet de cibler vos clients et de proposer des offres plus personnalisées.

Par exemple, si vous avez une boutique de produits pour enfants, vous pouvez créer :

  • Une promotion diffusée seulement aux clients de votre base de données qui ont des enfants entre 0 et 2 ans.
  • Une autre diffusée aux parents d’enfants entre 2 et 5 ans.
  • Ou une troisième spécifique aux parents d’enfants entre 6 et 8 ans.

Résultat : des clients plus satisfaits (puisque vous leur envoyez des offres répondant à leurs besoins), des ventes plus élevées… 

Que des avantages ! 😉

Mais on peut aller plus loin.

➡️ Le pouvoir de l’intelligence artificielle pour offrir une expérience individualisée

Vous imagineriez-vous pouvoir adapter votre stratégie de ventes (les offres que vous présentez, les produits que vous mettez en avant, etc.) en temps réel selon les préférences de chaque internaute ?

Eh bien, c’est justement ce que l’intelligence artificielle vous permet de faire.

Par exemple, le moteur de recherche intelligent Doofinder utilise des fonctions basées sur l’intelligence artificielle et le machine learning, comme :

  • Le click tracking et l’eye tracking.
  • L’analyse du comportement de l’internaute (quels produits il regarde, les recherches qu’il fait, son historique de commandes, etc.).

Elle utilise ensuite cette information pour proposer à chaque client des résultats de recherche personnalisés.

Ces fonctions (entre autres) font augmenter d’entre 10 et 20 % en moyenne les ventes des e-commerces qui utilisent Doofinder. 

Si vous souhaitez l’essayer par vous-même, vous pouvez installer Doofinder gratuitement sur votre boutique pendant 30 jours (s’installe sans code, comme un plugin).

9. Une preuve sociale à portée de main

Les avis font les meilleures stratégies pour établir la confiance avec un client potentiel.

Pensez-y : avant d’acheter un produit, vous vérifiez certainement vous-même les avis des autres clients pour savoir si le produit fonctionne, si les matériaux sont de qualité, etc.

Dans un e-commerce, le client dispose de plusieurs avis dans la fiche produit, lui permettant de choisir bien plus facilement.

C’est impossible dans une boutique physique.

10. La vente de produits numériques

Par « produits numériques », nous entendons :

  • La musique.
  • Les livres en format ebook.
  • Les cours en ligne.
  • Les jeux vidéo.
  • Etc.

Autrement dit, tous ces articles qui se consomment sur un appareil électronique (à propos, parmi les exemples que nous vous avons donnés figurent certains des produits les plus vendus sur internet).

L’avantage de ce système, c’est que vous n’avez pas à vous inquiéter du stockage de marchandise puisque vous ne vendez rien de « physique ».

Sans parler de la livraison instantanée vous évitant d’investir dans des entreprises de transport.

De plus, maintenant que le métavers de Meta (anciennement Facebook) est sur le point d’arriver, le marché des produits numériques pourrait connaître une explosion de l’offre et de la demande. 

Imaginez, par exemple, que vous ayez une boutique en ligne proposant des modèles pour habiller votre avatar dans le métavers. 😉

Atouts des magasins physiques face à l’e-commerce

Comme on le dit souvent, une pièce a toujours deux faces et ce ne pouvait en être autrement ici aussi. Les magasins physiques conservent certains atouts que les sites web marchands ne peuvent offrir. Quels sont-ils ?

1.Les clients aiment voir le produit

Certaines personnes ont encore besoin de toucher, voir et sentir le produit avant de l’acheter.
Notamment pour les secteurs comme la mode ou les cosmétiques, où l’expérience sensorielle est essentielle (à ce jour, il n’est pas possible de sentir un parfum à travers l’écran ou de sentir la texture d’une crème sur la peau).
Les sites web marchands ont essayé de rattraper ce retard et proposent de plus en plus le remboursement entièrement gratuit si le produit ne satisfait pas le client.

De plus, il existe également des stratégies telles que les échantillons gratuits.

Certains e-commerces ont même commencé à instaurer la réalité augmentée pour « rapprocher » le produit du client.

Grâce à cette technologie, une personne peut essayer virtuellement une paire de lunettes, un vêtement ou même un rouge à lèvres.

Par exemple, sur le site de l’entreprise espagnole Multiópticas, ils utilisent la réalité virtuelle pour que vous puissiez essayer leurs lunettes.

Captura de pantalla de 2022 09 28 12 33 39

2.Produits compliqués à vendre on-line

Es gibt Produkte, die wegen ihres Preises oder ihrer Besonderheit unmöglich online zu verkaufen sind. Ein typisches Beispiel sind Autos. Obwohl der Online Handel auch hier fortschritte macht.

3. Fidélité du consommateur

Il est vrai que pouvoir accueillir le client en personne est un grand atout en termes de fidélisation mais ce n’est pas non plus un argument décisif en ce qui concerne les magasins physiques. Les boutiques on-line ont leurs propres canaux pour réussir à fidéliser un client. Si vos produits et vos services sont compétitifs, vous réussirez également à gagner leur confiance.

4. Vous n’êtes en concurrence qu’avec les boutiques de votre secteur

Lorsque vous vendez en ligne, vos concurrents sont toutes les boutiques du monde qui vendent le même type de produits que vous.

À l’inverse, avec une boutique physique, les seuls concurrents sont les autres commerces de votre quartier… Mais au prix d’un marché potentiel beaucoup plus réduit.

La problématique de la concurrence peut se régler par une bonne stratégie de marketing.

En revanche, pour atteindre davantage de clients potentiels avec une boutique de quartier, la seule option est de diversifier et agrandir votre gamme de produits.

5. Des transactions plus fiables

Ils sont de moins en moins nombreux, mais il reste toujours des clients méfiants dès qu’il faut entrer ses coordonnées bancaires sur un site.

Pour ces clients, il est plus pratique de faire leurs achats dans leur boutique habituelle, là où ils savent qu’aucun hacker ne volera leurs données.

Mais comme nous l’avons mentionné, ils sont de moins en moins nombreux. 

C’est en partie dû au fait que nous sommes plus habitués à acheter via internet (surtout depuis la pandémie). C’est aussi en partie dû aux systèmes de sécurité en ligne qui ont beaucoup progressé ces dernières années.

6. Pas de frais d’envoi, pas d’attente

En achetant dans une boutique physique, vous n’attendez pas pour recevoir votre produit.

Vous allez au comptoir, vous le réglez et vous l’emportez (évidemment, il y a quelques exceptions. Il se peut qu’il y ait une rupture de stock ou bien que le produit ne soit disponible que sur commande…).

De plus, à moins que vous ne demandiez une livraison, vous n’avez pas de frais d’envoi.

Là encore, les e-commerces s’y sont affairés puisque certains garantissent une livraison en 24-48 heures ou même moins (ce qu’on appelle le same day delivery).

Néanmoins, se rendre dans la boutique du coin reste l’option la plus rapide.

7. Des retours plus pratiques

Que se passe-t-il lorsqu’un produit que vous avez acheté dans une boutique physique ne convient pas ?

Vous le rapportez à cette boutique, vous passez à la caisse et le retour est traité aussitôt. Simple et rapide.

Pour un e-commerce, ce processus est légèrement plus compliqué. Le client doit se rendre dans un point relais ou à la poste pour effectuer l’envoi, attendre que vous vérifiiez le produit et approuviez le retour, recevoir le remboursement, etc.

Cela étant, de plus en plus d’entreprises proposent un service de collecte du colis au domicile du client, si bien que cet inconvénient est également en train de disparaître.

Conclusion : Qui gagne entre magasin physique et boutique on-line ?

Bien que chaque modèle d’affaire ait ses propres avantages, il est vrai qu’on constate que la part de marché la plus importante est remportée par le commerce électronique. Si vous allez ouvrir un commerce, il est vivement conseillé de faire vos premiers pas sur un site web marchand. Mais si telle est votre décision, vous devez songer à investir dans une stratégie de marketing numérique réelle et robuste l’argent que vous allez épargnez en bail et en autres coûts. Si vous croyez qu’il suffit sur internet de présenter vos produits… vous vous trompez. Et si vous avez déjà un magasin physique ? Chaque jour qui passe sans que vous songiez à une version virtuelle de votre boutique est une perte d’argent. C’est un investissement minimum à la vue de tous les bénéfices que vous allez en tirer.

Vous êtes-vous décidé ?

Maintenant que vous connaissez tous les avantages des boutiques on-line et des magasins physiques, que décidez-vous ? Vous penchez plus pour un magasin physique ou pour le e-commerce ?

EBOOKS