Les 6 produits les plus vendus sur Internet : est-il possible d’entrer sur ces marchés ?

80% des commerces en ligne mettent la clé sous la porte dans les deux premières années.

L’inexpérience ou le manque de connaissances expliquent souvent en partie pourquoi un nouveau commerce échoue à prendre son envol.

Cependant, il arrive qu’un nouveau commerce finisse par se consolider alors que les conditions de départ étaient identiques, voire pires.

Pourquoi ?

À nouveau, de nombreux facteurs rentrent en compte. Aujourd’hui, nous vous parlons de l’un d’eux : le choix du produit.

Le choix d’un bon marché de niche peut permettre de faire tourner un commerce, en dépit des carences techniques ou du peu d’expérience.

Si vous y ajoutez des efforts et des outils adaptés, vous tenez le bon bout.

Afin de vous donner un coup de pouce, nous avons pensé à vous donner des idées de produits à vendre. Nous avons exploré le web et créé la liste des produits les plus vendus en ligne.

Faites preuve d’ouverture d’esprit et analysez si votre idée de commerce pourrait rentrer dans un de ces secteurs.

Et maintenant, venons en au fait.

Pourquoi est-il important de savoir quels sont les produits les plus vendus sur Internet ?

Si vous êtes sur le point de créer une boutique en ligne, mieux vaut garder la chose suivante à l’esprit : il doit y avoir une demande pour vos produits.

Dépenser votre argent dans une boutique en ligne n’a pas de sens si personne n’achète vos produits.

Vérité de La Palice ? Pas sûr. L’examen du web vous montrera que pour bon nombre de boutiques en ligne, on est en droit de se demander comment l’idée de vendre ces produits leur est venue. ;)

De plus, il convient de prendre en compte un autre paramètre : la vente par Internet n’a rien à voir avec la vente physique.

Vente physique ≠ Vente en ligne

Le fait qu’un produit soit fortement demandé dans les magasins physiques ne veut pas dire que ce sera aussi le cas sur Internet (et inversement).

Pour éviter de vous tromper lors du choix du secteur et du public de votre boutique en ligne, nous vous présentons les six produits les plus vendus sur Internet. La demande est assurée mais, ne nous voilons pas la face … la concurrence aussi.

1. Articles de mode

Curieusement, la mode est le secteur qui vend le plus, dans presque tous les pays.

Même s’il s’agit d’un produit délicat et que les tailles peuvent varier d’une marque à l’autre, la mode est sur le trône des ventes en ligne.

L’augmentation de la demande dans ce secteur du e-commerce est principalement due aux améliorations réalisées en termes de retours de produits.

Avant, peu de personnes se risquaient à acheter un tee-shirt, un pantalon ou une veste sans la certitude que le vêtement irait. Aujourd’hui, les retours sont gratuits dans presque toutes les boutiques. Il est possible d’essayer ses habits chez soi, sans faire la queue et avec la possibilité de les retourner s’ils ne conviennent pas.

La mode vend beaucoup… mais cela vaut-il le coup de se lancer dans ce secteur ?

Lisez attentivement la suite.

Avantages et inconvénients de créer un e-commerce dans le secteur de la mode

Ne vous laissez pas emporter par votre première impulsion.

Lorsque vous avez une idée, essayez de vous détacher de l’émotion qu’elle génère et analysez-la de l’extérieur. À qui vais-je vendre ? Comment vais-je atteindre mes clients ?

Inconvénients

  • Très généraliste : le terme « mode » est générique. Plusieurs types de mode se cachent derrière ce mot. Si vous vous dispersez, c’est l’échec assuré.
  • Marché saturé : si les articles qui se vendent le plus en ligne sont les articles de mode, il faut vous attendre à être confronté à une rude concurrence.
  • Difficulté technique : vous y connaissez-vous en patrons, en matériel et en fournisseurs, ou votre relation avec la mode se résume-t-elle à lire Vogue dans la salle d’attente du médecin ? Bien qu’il s’agisse d’un produit très vendu en ligne, vous aurez besoin d’un bon nombre de connaissances…
  • Risque des retours : l’acheteur en ligne s’est habitué à pouvoir retourner le produit acheté sans avoir à donner d’explications – ou presque. Les grandes boutiques de mode en ligne fonctionnent ainsi, et c’est un défi supplémentaire pour un e-commerce qui débute.

Mais le tableau n’est pas tout noir. Voyons maintenant les avantages de ce secteur si populaire sur Internet.

Avantages

  • Beaucoup d’achats : les habits et la mode en général sont les produits les plus vendus car les gens n’ont plus peur de les acheter sur Internet. Il y a d’autres secteurs où les acheteurs sont plus récalcitrants, mais pas celui-ci.
  • La technologie facilite les choses : avec les outils vidéo et photo disponibles sur le marché, vous pourrez donner à voir vos articles de façon optimale. « Comme si vous y étiez ».
  • Le secteur est en mouvement : de nouveaux produits et de nouvelles tendances à explorer sortent sans cesse. C’est un facteur positif pour une stratégie de marketing de contenu.

Quelques conseils avant de passer au produit suivant de la liste des articles les plus vendus sur Internet :

  • Spécialisez-vous au maximum : ne créez pas une boutique de vêtements supplémentaire, cherchez un style, choisissez un habit en particulier, voire même un modèle d’une seule marque. Et soyez le meilleur dans cette niche.
  • Commencez en dropshipping ou en affiliation : si vous ne souhaitez pas investir dans un stock, optez pour l’une de ces deux options. Elles permettent d’avoir une boutique sans investir en matériel. Si vous pensez ouvrir une boutique de la sorte, lisez ce post sur la vente sans stock ou celui-ci détaillant ce qu’est le dropshipping.

Quittons maintenant le monde de la mode pour explorer le second produit qui s’achète le plus en ligne.

Nous partons en voyage !

2. Voyages et expériences

S’il est un secteur qui s’est bien adapté à la révolution des achats en ligne, c’est le tourisme.

À quand date votre dernière queue au guichet pour acheter un billet d’avion, réserver un logement, ou quelconque autre service en lien avec le voyage ? Cela fait longtemps, non ?

De plus, la pléthore de comparateurs de prix rend les tarifs toujours plus compétitifs. Il est fini le temps où nous allions en agence de voyage. Maintenant, nous organisons nos voyages depuis notre canapé, sur notre ordinateur.

Vous pensez commencer un e-commerce en lien avec les voyages et le tourisme ?

Il y a de bons et de mauvais côtés

Les voyages, c’est tellement bien. Pas vrai ?

Si vous vous précipitez au kiosque à journaux lorsque sort le dernier numéro de Traveler et que les étagères de votre salon regorgent de guides Lonely Planet, il est probable que vous aimiez les voyages.

C’est un point positif, mais ne perdez pas de vue la perspective : aimer les voyages ne veut pas forcément dire aimer vendre des produits en lien avec le tourisme.

De plus, bien que tout le monde achète en ligne dans ce secteur, certains géants s’accaparent la plus grande partie du gâteau depuis des années.

Les surpasser en termes de positionnement SEO, création de contenu ou service client est impossible, mais tout n’est pas perdu.

La spécialisation est la porte d’entrée dans le secteur du tourisme

Des entreprises comme Booking ou Tripadvisor couvrent toutes les micro-niches du secteur, mais elles sont trop horizontales, elles courent trop de lièvres à la fois.

Un commerce vertical s’attaquerait, par exemple, seulement aux hôtels avec piscine dans une ville en particulier. L’information est beaucoup plus complète et spécifique que celle d’un méga-site. Le client en est reconnaissant et Google aussi.

Conseil : si vous souhaitez en savoir plus concernant le SEO pour les boutiques en ligne, lisez cet article.

3. Produits technologiques

Il est étonnant que les produits techniques ne culminent pas en première place, non ?

La garantie est une des raisons qui peut freiner l’achat.

Acheter un produit technologique dans un établissement physique donne davantage confiance car en cas de dysfonctionnement, la boutique sera là pour réparer le produit.

Nous aimons savoir qu’en cas de problème, une personne « réelle » s’occupera de nous.

Une boutique en ligne ne bénéficie pas de cette confiance a priori. Elle doit la gagner.

Sur le marché espagnol par exemple, BQ a acquis une excellente réputation grâce à sa bonne garantie. Les clients savent que si leur produit présente un défaut, il obtiendront une réparation ou une substitution dans un délai de deux jours.

Nos conseils pour commencer dans ce secteur

À moins de vous appeler Steve Jobs, d’être un génie créatif et d’avoir commencé votre commerce dans un garage de la Silicon Valley, nous vous déconseillons de créer votre e-commerce de technologies avec votre propre produit.

Le point positif de ce troisième secteur est qu’il y a une grande offre et que la technologie avance rapidement.

Cette situation est idoine pour une stratégie de marketing de contenu basé sur l’analyse des nouveautés du marché.

L’inconvénient, à nouveau, est l’existence de blogs et de sites web très solides gérérant un grand volume de commerce et qui publient des rapports et des comparaisons entre les produits.

Comme peu de personnes sont capables de créer des produits technologiques, la façon d’optimiser son site web dans ce cas repose sur la publicité et l’affiliation. 

L’affiliation consiste à analyser les produits des autres pour rediriger ensuite vers une page de vente externe, en échange d’une commission. Lisez cet article si vous souhaitez en savoir davantage sur le marketing d’affiliation.

À nouveau, la spécialisation est la clé.

Si vous vous spécialisez en tablettes Samsung de plus de « X » euros au lieu d’aborder tous les produits du marché, vous pourrez réduire votre concurrence et faire autorité pour cette thématique en particulier.

4. Vente de produits d’occasion

Bien qu’eBay ne soit plus ce qu’il était, la vente d’occasion demeure un top sur Internet. Dans les boutiques physiques, il n’est pas si facile de trouver un produit en bon état à moitié prix.

De plus, toutes sortes de produits d’occasion sont disponibles : produits électroniques, habits, entrées pour des événements, livres, véhicules, etc.

Par ailleurs, la demande de produits d’occasion a augmenté pour la tranche de population disposant de revenus moyens-hauts.

Acheter des articles déjà utilisés n’est plus associé à une nécessité économique. Il peut aussi s’agir d’une question de style et de préférence pour les produits de qualité par rapport à ceux « made in China ».

La technologie a considérablement favorisé cette transformation.

LeBonCoin a ainsi vu se développer des applications concurrentes, comme par exemple « Gens de Confiance » (version huppée de LeBonCoin, où l’on entre uniquement par cooptation) ou « Je veux 1 truc ».

En France, la vente ponctuelle est rarement taxée (elle l’est toutefois dans certains cas particuliers, quand la vente est supérieure à 5000€ et seulement pour certains types de produits). En Espagne, un commentaire du Ministre de l’Économie a fait du remous dans le secteur. Il a annoncé que les ventes entre particuliers devaient être soumises à l’impôt.

N’oubliez pas : le marché de l’occasion est en pleine expansion et les produits vendus sont parmi les plus achetés en ligne.

5. Musique et livres

Un autre type de produits qu’on aurait cru voir plus haut dans la liste. Cependant, si l’on considère la quantité de téléchargements illégaux (tant de musique que de livres), arriver en cinquième position est déjà bien.

La baisse des prix, conséquence de la réduction des coûts liés à la distribution, permet maintenant d’acheter des livres à 1€ et d’acheter à l’unité les chansons d’un album.

De plus, la tendance est au livre électronique, et il ne serait donc pas étonnant que les livres remontent dans le classement au cours des prochaines années.

Depuis le moment où le secteur a pointé le bout de son nez, de l’eau a coulé sous les ponts. Nous avons vécu une révolution, notamment dans l’achat de musique en ligne.

Si les livres et les CD demeurent parmi les produits les plus vendus, c’est grâce à l’arrivée de nouveaux acteurs comme iTunes, Spotify ou Amazon et son Kindle.

6. Cours et formations en ligne

Le e-learning est à la mode et cela se sent.

De nombreuses plateformes de cours en ligne ont vu le jour, comme par exemple Video2Brain (récemment acquis par LinkedIn) ou Udemy. La formation spécifique sur des thématiques précises semble gagner du terrain en comparaison d’une formation plus générale (Université ou master).

Comme nous nous trouvons dans une situation où trouver un travail est de plus en plus difficile, il est normal que la formation en ligne soit de plus en plus plébiscitée.

Une des évolutions majeures est que les utilisateurs ont moins d’appréhension face à une formation qui ne propose ou ne dépend pas d’un diplôme.

Nous nous expliquons.

Peut-être a-t-on vu trop d’étudiants titulaires d’un Master et qui n’en savaient pas assez sur le monde professionnel…

Durant des années, l’empire des titres a dominé le monde de la formation. Par chance, les utilisateurs se forment de plus en plus en ligne.

Il s’agit de formation non normée et nous sommes convaincus qu’elle a de beaux jours devant elle.  De plus, la barre n’est pas haute à l’entrée. Positif, non ?

Continuez votre lecture.

Pensez-vous proposer une formation en ligne ? 

La démocratisation de la transmission de la connaissance, comme l’appellent certains, ne fait que commencer.

Un des risques est justement la faible barrière d’entrée. Il suffit d’un site web, de quelques vidéos et commentaires, et presque tout un chacun peut commencer à proposer des formations en ligne.

Cela assure-t-il de la qualité ?

Difficile de le savoir par avance.

Le risque avec la prolifération des cours de qualité douteuse est que les gens finissent par se méfier.

Cependant, si votre offre est de qualité, le marché saura le reconnaître.

Si vous avez l’intention de vendre des cours en ligne, vous devez redoubler d’efforts sur ces points :

Conclusions : devez-vous ouvrir une boutique en ligne pour l’un de ces produits ?

La réponse peut paraître évidente. Si il y a une telle demande, tout laisse penser que oui. Le problème, c’est que cette grande demande s’accompagne … d’une grande concurrence.

Pensez au nombre de :

  • Boutiques de mode
  • Comparateurs de voyages.
  • Boutiques de technologie.
  • Boutiques de musique et/ou de livres.
  • Portails de formation.

Et il y en a toujours davantage. Si vous voulez triompher dans l’un de ces secteurs, il n’y a pas trente-six solutions : vous devez vous différencier et vous spécialiser. 

Entrer sur un marché mature et généraliste comme le sont ceux que nous avons vus n’est pas à la portée du premier venu :

  • Prix : entrer en concurrence sur les prix est quasi impossible. C’est pourquoi votre marque doit être 100% unique. 
  • Autorité : devenir le référent sur le marché. Vous pouvez aller jusqu’à impulser les tendances.
  • Confiance : rappelez-vous que l’acheteur en ligne est appréhensif et préfère laisser son numéro de carte bancaire sur des sites très connus, même au prix d’un produit de moins bonne qualité.
  • SEO : vous imaginez-vous essayer de vous positionner avec le même nombre de produits qu’Amazon ou que la Fnac ?

La combinaison gagnante pour entrer dans les secteurs des produits les plus vendus sur Internet est l’hyperspécialisation, offrir une expérience utilisateur unique et réussir dans les détails hors de portée des grands concurrents.